Slide background

Phénomène de jambes lourdes,
quelles solutions adopter ?

En France environ 20 millions de personnes, dont une femme sur deux, souffrent d'insuffisance veineuse. Les conditions de vie contemporaines, conjuguées à une alimentation déséquilibrée et appauvrie sont autant de facteurs aggravants qui vont bientôt être renforcés par le retour des périodes de chaleur.

 

Pourquoi
les jambes
deviennent-elles
lourdes ?

Les affections des veines touchent principalement les parties inférieures du corps, du fait de la bipédie naturelle de l’homme et de la pesanteur. Les personnes affectées ressentent alors une certaine lourdeur dans le bas des jambes et les chevilles, notamment en soirée.Les veines s’étant dilatées tout au long de la journée, le sang éprouve davantage de difficulté à remonter le long de ces veines distendues.
La circulation de retour s’effectue plus péniblement. Plus le sang présente de difficultés à retourner vers le cœur, plus il stagne dans les veines et pèse sur les valvules, dont la fonction anti reflux est altérée.
On parle alors d’insuffisance veineuse.

 

Quels sont les principaux,
facteurs aggravants ?

La chaleur met la circulation superficielle à rude épreuve sous l’effet de la vasodilatation : le système veineux possède des récepteurs thermiques qui, sous l’effet de la chaleur, affaiblissent la force de contraction des veines.
Les situations d’immobilité prolongée, la nuit notamment, entrainent un ralentissement de la circulation veineuse et la stagnation du sang dans les veines.

L’âge, car avec le temps, les veines perdent en élasticité, en capacité de contraction et les valvules tendent à s’écarter et à ne plus retenir le flux sanguin.

Une importante surcharge pondérale exerce une pression sur les veines et entrave le retour veineux. Et bien évidemment l’hérédité, une étude a ainsi montré que le risque de présenter une pathologie circulatoire entre 30 et 40 ans est de 90 % quand les deux parents sont atteints, de 62 % si seulement le père ou la mère est affecté et de 20 % quand les deux sont indemnes…

 

Des réponses
naturelles
efficaces ?

Les plantes peuvent être utiles contre le phénomène des jambes lourdes. La vigne rouge est cultivée en Europe depuis l’Antiquité, principalement pour la production de vin. On l’utilise également en phytothérapie pour sa richesse en polyphйnols, qui aide а maintenir le fonctionnement normal de la circulation.
Utilisé traditionnellement dans la médecine traditionnelle des amérindiens, l’hamamélis contribue également à une bonne circulation dans les jambes.

 

Découvrez notre
sélection circulation

Vigne rouge

Présente en Europe depuis l’Antiquité, la vigne rouge est un arbrisseau sarmenteux à tiges grimpantes. Les propriétés bénéfiques de ses feuilles reposent sur la présence de plusieurs substances (polyphénols) offrant aux vaisseaux sanguins une protection rapprochée.

C’est donc la plante recommandée pour aider à maintenir de bonnes fonctions jambes/veines.

Découvrir

 

Ginkgo Biloba

Le ginkgo, également nommé arbre aux quarante écus, est un arbre dioïque à feuilles caduques d’origine orientale, seul survivant d’un ordre qui fut largement représenté jusqu'à la fin de l’ère tertiaire. Utilisées principalement comme espèce ornementale, ses feuilles sont utilisées en phytothérapie pour leurs vertus sur leurs fonctions cognitives. Les actifs contenus dans les feuilles aident à améliorer les fonctions cognitives et favorisent la concentration.

Découvrir

 

Hamamélis

L’hamamélis est un arbrisseau originaire de l’Est du Canada et des Etats-Unis. Les polyphénols contenus dans ses feuilles ont une activité très intéressante pour protéger les petits vaisseaux et capillaires et participer au retour veineux afin de contribuer à la circulation dans les jambes.

Découvrir

 

Les ampoules circulation bio

Marron d’Inde*, Vigne Rouge et Hamamélis forment un excellent trio d’actifs naturels pour aider à maintenir une bonne circulation sanguine*.

• Le marronnier d’Inde est un grand arbre, originaire des Balkans et d’Asie occidentale, qui pousse à l’état sauvage dans tout l’hémisphère nord. Son fruit a une activité positive sur le tonus veineux en participant au bon fonctionnement des capillaires

Découvrir

 

Quelles solutions
adopter au quotidien ?

 

Surélever
les jambes

: placer un coussin sous les pieds
pour la nuit. Cela aidera à lutter
contre les œdèmes.

 
 

Adopter
des vêtements
amples

: éviter tous les vêtements qui
compriment les cuisses et les mollets.

Consommer des
fruits et des
légumes frais

à chaque repas, leurs antioxydants
protègent les veines.

 
 

Prendre des
douches froides

: le froid, vasoconstricteur, resserre
les vaisseaux et dynamise la
circulation.

 
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous offrir un meilleur service. Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité en cliquant sur le bouton "En savoir plus".
En savoir plus J'accepte